Concept des Jardins de Nyon

___________________________________________

 

L’association « Les Jardins de Nyon » vise à établir un dialogue entre les agriculteurs locaux (producteurs) et les mangeurs de Nyon (consommateurs), afin de mieux cerner les différentes problématiques liées à la production alimentaire agricole. Cette plateforme doit ainsi permettre de trouver les meilleures solutions possibles pour garantir un approvisionnement de la demande le plus durable possible.  

L’association s’inscrit dans la veine de l’Agriculture Contractuelle de Proximité (ACP), qui cherche à ramener la production à une échelle plus locale, en réduisant l’incidence environnementale de ce marché, tout en garantissant des conditions équitables pour les producteurs, ainsi que des prix accessibles. Ces objectifs, en partie conflictuels, peuvent être atteints par la réduction de certains coûts, tels que la marge des nombreux intermédiaires, les coûts fixes d’infrastructures et de locaux (ce qui explique également la courte « fenêtre » de distribution), le non conditionnement des produits (pas d’emballages plastiques, ce qui touche qui plus est à un important enjeu planétaire en matière d’environnement), la disposition en vrac des produits et la mise en panier par les membres de l’association (qui prennent également leurs propres cabas afin de réduire l’utilisation de matière), ou encore le travail bénévole du Comité et des membres.

Les grands établissements ne pourraient en aucun cas proposer des produits avec de telles caractéristiques locales à ce genre de prix, car leurs modèles reposent sur le recours à des procédés industrialisés, à d’importantes économies d’échelles, ainsi qu’à une économie globalisée (produits de provenance parfois lointaine). Qui plus est, les prix proposés par ces établissements reflètent le prix des marchés, qui ne tiennent pas comptes des coûts environnementaux et sociaux. Ceci rend le concept des Jardins de Nyon d’autant plus attrayant.  

Parmi les nombreuses questions que se pose l’association, figurent 3 questions clés : Que peut-on produire dans nos régions ? Quand ? Et sous quelles conditions ? En soutenant le concept des « Jardins de Nyon », vous vous assurez de prendre en compte ces 3 questions dans votre consommation journalière de fruits et légumes… Et vous redécouvrirez le vrai goût local et la réelle qualité des produits de la région (longévité, fraîcheur, etc.)! 

Finalement, les Jardins de Nyon visent à fournir le plus possible de produits issus d'une agriculture biologique (environ 70% en moyenne à l'heure actuelle). Cette proportion est en constante augmentation. La transition est toutefois progressive, car la production biologique engendre des dépenses supplémentaires et des contraintes de production, qui doivent être considérées également avec égard à l'objectif d'accessibilité des paniers.

 

N’attendez plus et rejoignez-nous vite !